S’informer et apprendre en ligne

OWL, LMS, iLES.

Accueil > Ressources > Hasard et sélection

Hasard et sélection

lundi 6 mai 1996

Pour le Britannique Richard Dawkins (1), qui est porte parole d’une version moderne et agressive du darwinisme, l’évolution peut être expliquée par le couple « mutations aléatoires – sélection ». D’autres scientifiques en revanche pensent que le darwinisme, bien qu’il présente une certaine valeur descriptive, n’explique rien du tout mais se borne à des constats écologiques sur l’abondance relative des espèces et des biotopes. Personne ne conteste la sélection naturelle ; mais elle n’exprime qu’une chose : rien n’existe qui ne soit assez solide pour exister ! Dans une zone qui se désertifie, les espèces qui disparaissent le plus vite sont certes celles qui ont le plus besoin d’eau. Mais cela n’explique pas l’apparition chez les survivants de structures dont les propriétés fonctionnelles leur permettent de mieux résister à la sécheresse. Le concept de sélection n’est pas un concept très fort et en aucun cas un instrument de preuve car il ne permet pas de prédire, sauf à assigner un but à l’évolution.

(1) Dawkins, Richard, L’horloger aveugle, Paris : Robert Laffont, 1989.

Lettre précédente
Lettre suivante


Voir en ligne : Lettre au format pdf