S’informer et apprendre en ligne

OWL, LMS, iLES.

Accueil > Ressources > La flèche du temps

La flèche du temps

lundi 2 décembre 1996

Dans un ouvrage célèbre, (1) Richard Feynman compare la nature à une immense partie d’échecs. Pour Feynman, chaque mouvement pris isolément serait simple et réversible. La complexité tout comme l’irréversibilité ne résulteraient que du grand nombre d’éléments en jeu :
« c’est simplement la pagaille générale de la vie qui provoque l’irréversibilité » (op. cit. p. 134). Il est difficile aujourd’hui d’accepter cette explication, qui n’est autre que celle proposée par Boltzmann : si nous mettons en contact deux enceintes, l’une contenant beaucoup de molécules d’un gaz, l’autre peu, nous nous attendons, au cours du temps, à une égalisation progressive du nombre de molécules contenues dans chaque enceinte, car cette configuration est la plus probable. Pour Feynman comme pour Boltzmann, l’irréversibilité serait uniquement due aux limites de notre patience. Si nous attendions suffisamment longtemps, il se pourrait que les particules se reconcentrent dans la première enceinte, car les lois fondamentales de la physique sont réversibles. Pour briser cette symétrie et éliminer le caractère irréaliste de la réversibilité, Ilya Prigogine (2) propose de reformuler les lois de la dynamique et d’introduire le temps au niveau le plus fondamental de la description de l’univers.

- (1) Richard Feynman. La nature de la physique, Editions du Seuil, (1980).
- (2) Ilya Prigogine, Les lois du chaos. Flammarion (1994).

Lettre précédente
Lettre suivante


Voir en ligne : Lettre au format pdf